Standard du LOOF :

 

Sa robe et sa petite tête de chat sauvage sont ses principaux attraits et caractéristiques. Le tempérament du Bengal ne doit être ni provocateur ni agressif. Le chat peut être apeuré, chercher à fuir ou miauler mais il ne doit jamais être menaçant.

Tête : La tête aux contours arrondis forme un triangle plus long que large. Elle est assez petite par rapport au corps mais sans exagération. L’expression de la tête du Bengal doit

s’éloigner le plus possible de celle d’un chat domestique. La courbe du front, légèrement arrondie, rejoint doucement l’arrête du nez, sans stop, et continue en une ligne pratiquement droite à très légèrement convexe jusqu’au bout du nez. Les pommettes sont hautes et prononcées. Le nez est large avec un cuir renflé caractéristique. Des bajoues sont

autorisées chez les mâles.

Museau : Le museau est formé par des pâtons très développés qui engendrent un léger  pinch. De profil, le menton fort est aligné sur le bout du nez.

Yeux : Grands, bien espacés, les yeux sont ovales, presque ronds mais jamais globuleux. La couleur des yeux est le vert, l’or, le bleu ou l’aiguemarine, selon la couleur de la robe.

La tonalité la plus profonde et la plus brillante est la plus appréciée.

Oreilles : De taille moyenne à petite, les oreilles sont relativement courtes, avec une base  large et l'extrémité arrondie. Elles sont espacées de la largeur d’une oreille. Vu de profil, elles sont pointées vers l’avant. Les « lynx tips » (plumets) sont indésirables.

Encolure : L’encolure est longue, musclée et bien attachée.

Corps : Le corps, de format  long, a une musculature puissante, bien apparente, et une ossature robuste. Cela donne au Bengal une apparence de chat à la fois puissant mais gracieux.

Pattes : De longueur moyenne et bien musclées, les pattes, bien droites, ont une ossature robuste.

Pieds : Grands et ronds, les pieds des Bengals ont des doigts proéminents.

Queue : De longueur moyenne à courte, la queue est épaisse à la base, s’affinant à peine pour finir sur une extrémité arrondie.

Robe et texture : Courte, épaisse, bien couchée sur le corps et exceptionnellement douce et soyeuse au toucher. La fourrure peut être comme saupoudrée d’or, effet que l’on  appelle « glitter », sans que cette tonalité soit avantagée par rapport à un chat sans « glitter ».

 

Motifs :

Spotted (tacheté) et rosettes : Deux types de taches sont admis, les rosettes et les spots, qui sont disposés au hasard ou alignés horizontalement. Les rosettes sont composées d’au moins deux couleurs différentes et peuvent avoir soit la forme d’une empreinte de patte, soit d’une pointe de flèche ou soit d’un anneau. Elles sont préférées aux simples spots mais ne peuvent pas être exigées. Qu’il s’agisse de spots ou de rosettes, le contraste avec la couleur de fond doit être extrême, avec des formes distinctes et des bords francs. Les épaules sont recouvertes de marbrures tandis que les pattes et la queue sont tachetées ou annelées. Le ventre est impérativement tacheté. Sur la tête, le maquillage typique des chats tabby est fortement marqué. Les pâtons, la gorge, le fond de robe du ventre et de l’intérieur des pattes sont blanc cassé, le plus clair possible. Les motifs spotted et rosettes concourent tous les deux dans la même classe.

Marble (marbré) : Le motif marble est différent du motif blotched tabby. Ici, les marques classiques (coquille d’huître, aile de papillon) sont allongées horizontalement au point de

ressembler aux veines du marbre ou aux marques de la panthère longibande. Les bandes de couleur de base doivent être aussi larges que les marbrures, elles-mêmes plus rapprochées au centre. La préférence doit être donnée aux robes présentant au moins trois tons : la couleur de base, la couleur des marques et la couleur intense soulignant ces marques. Le contraste doit être extrême. Le ventre doit impérativement présenter des dessins. Sur la tête, le maquillage typique des chats tabby est fortement marqué. Les pâtons, la gorge, le fond de robe du ventre et de l’intérieur des pattes sont blanc cassé, le plus clair possible.

Tolérances : La robe des chatons peut être un peu plus longue que celle de l’adulte.

Pénalités : Bandes verticales (mackerel). Répartition des taches non conforme à la description de la robe.

Refus de tout titre : Ventre sans dessins. Couleur des coussinets non conforme à la couleur de base. Manque de maquillage sur le nez. Profil concave. Médaillons blancs et taches  blanches en général. Fautes et défauts généraux éliminatoires en exposition.